Salaires

Quels sont les salaires minima prévus par la convention collective ?

Ne sont pas inclus dans le salaire minimum conventionnel les majorations pour heures supplémentaires, la prime d’ancienneté, les majorations pour travaux dangereux, les primes et gratifications exceptionnelles, l’intéressement et la participation, les remboursements de frais.

Pour les ouvriers, employés et agents de maîtrise

Niveau Échelon Salaire mensuel applicable au 1er novembre 2019     Salaire mensuel applicable au 1er octobre 2020*
Salaire mensuel applicable au 1er mai 2021**
Salaire mensuel applicable au 1er janvier 2022***
                   

 

I

 

 

1 1 525,13 € 1539,42 € 1554,81 € 1 589,47 €
2 1 530,35 € 1544,12 € 1 559,56 € 1 593,87 €
3 1 540,84 € 1554,71 € 1570,26 € 1604,81 €
 

II

 

1 1 576,33 € 1590,52 € 1 606,43 € 1 641,77 €
2 1 616,43 € 1630,98 € 1647,29 € 1683,53 €
3 1 656,46 € 1671,37 € 1 688,08 € 1 725,22 €
 

III

 

1 1 693,21 € 1708,45 € 1725,56 € 1763,49 €
2 1 733,19 € 1748,79 € 1 766,28 € 1 805,14 €
3 1 773,16 € 1789,12 € 1807,21 € 1846,76 €
 

IV

 

1 1 830,55 € 1847,02 € 1 865,49 € 1 906,53 €
2 2 049,57 € 2068,02 € 2088,70 € 2134,65 €
3 2 266,88 € 2287,28 € 2 310,15 € 2 360,97 €

* Ces salaires minima ne sont applicables qu’à compter du 1er mars 2021 pour les entreprises non adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective.

**Ces salaires minima ne sont applicables qu’à compter du 1er octobre 2021 pour les entreprises non adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective.

***L’avenant n° 53 du 17-11-2021 n’a pas encore été étendu. Il n’est donc pour le moment applicable qu’aux salariés appartenant à des entreprises adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective. Pour les entreprises non-adhérentes, il faudra attendre l’extension de cet avenant.

Pour les cadres

Position Au 1-10-2020* Au 1-5-2021 ** Au 1-1-2022***
Mensuel Annuel Mensuel Annuel Mensuel Annuel
I 2 077,31 € 27 517,57 € 2 098,08 € 27 792,75 € 2 144,24 € 28 404,19 €
II 2 589,26 € 33 789,65 € 2 615,15 € 34 127,55 € 2 672,68 € 34 878,36 €
III 3 095,01 € 40 389,77 € 3 125,96 € 40 793,67 € 3 194,73 € 41 691,13 €
IV 3 599,52 € 46 974,91 € 3 635,52 € 47 444,66 € 3 715,50 € 48 488,44 €

* Ces salaires minima ne sont applicables qu’à compter du 1er mars 2021 pour les entreprises non adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective.

**Ces salaires minima ne sont applicables qu’à compter du 1er octobre 2021 pour les entreprises non adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective.

***L’avenant n° 53 du 17-11-2021 n’a pas encore été étendu. Il n’est donc pour le moment applicable qu’aux salariés appartenant à des entreprises adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective. Pour les entreprises non-adhérentes, il faudra attendre l’extension de cet avenant.

Quel est le montant de la prime d’ancienneté ?

Après 3 ans de présence continue dans l’entreprise, les salariés bénéficient d’une prime d’ancienneté mensuelle qui s’ajoute au minimum conventionnel et qui doit figurer à part sur le bulletin de paie.

Ancienneté 3 et 4 ans 5 et 6 ans 7 et 8 ans 9 et 10 ans 11 et 12 ans 13 et 14 ans 15 ans et +
Pourcentage applicable 3 % 5 % 7 % 9 % 11 % 13 % 15 %

Le montant de cette prime ne peut dépasser le salaire minimum conventionnel  du salarié en échelon 1 du niveau IV. Pour les cadres, ceux en position I continueront de la percevoir et pour les positions supérieures cette prime est intégrée dans leur rémunération brute mensuelle.

À noter !  La prime est calculée au prorata pour les salariés à temps partiel.

À quelles majorations le salarié peut prétendre en cas d’heures supplémentaires ?

Les heures supplémentaires effectuées au-delà de 35 heures ouvrent droit à une majoration légale de salaire de 25% pour les 8 premières heures et 50 % pour les heures suivantes.

La convention collective prévoit que le salarié a le choix de remplacer le paiement des heures supplémentaires par un repos d’une durée équivalente.