Salaires

Quels sont les salaires minima prévus par la convention collective ?

Pour les ouvriers, employés et agents de maîtrise

Niveau Échelon Salaire mensuel au 1er avril 2017 *     
                   

 

I

 

 

1 1 480,39 €
2 1 485,46 €
3 1 495,64 €
 

II

 

1 1 531,60 €
2 1 570,56 €
3 1 609,46 €
 

III

 

1 1 645,17 €
2 1 684,01 €
3 1 722,85 €
 

IV

 

1 1 778,61 €
2 1 991,41 €
3 2 202,56 €

 * L’avenant n°46 du 16 février 2017 n’a pas encore été étendu. Il est donc pour le moment applicable uniquement aux salariés appartenant à des entreprises adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective. Pour les entreprises non-adhérentes, il faudra attendre l’extension cet avenant.

Pour les cadres

Position Salaire mensuel*

( au 1er avril 2017)

Salaire annuel*

( au 1er avril 2017)

I 2 002, 34 € 26 130,55 €
II 2 495, 81 € 32 570,21 €
III 2 983, 31 € 38 932,12 €
IV 3 469, 70 € 45 279,61 €

* L’avenant n°46 du 16 février 2017 n’a pas encore été étendu. Il est donc pour le moment applicable uniquement aux salariés appartenant à des entreprises adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective. Pour les entreprises non-adhérentes, il faudra attendre l’extention cet avenant.

Quel est le montant de la prime d’ancienneté ?

Après 3 ans de présence continue dans l’entreprise, les salariés bénéficient d’une prime d’ancienneté mensuelle qui s’ajoute au minimum conventionnel et qui doit figurer à part sur le bulletin de paie.

Ancienneté 3 et 4 ans 5 et 6 ans 7 et 8 ans 9 et 10 ans 11 et 12 ans 13 et 14 ans 15 ans et +
Pourcentage applicable 3 % 5 % 7 % 9 % 11 % 13 % 15 %

Le montant de cette prime ne peut dépasser le salaire minimum conventionnel  du salarié en échelon 1 du niveau IV. Pour les cadres, ceux en position I continueront de la percevoir et pour les positions supérieures cette prime est intégrée dans leur rémunération brute mensuelle.

À noter !  La prime est calculée au prorata pour les salariés à temps partiel.

À quelles majorations le salarié peut prétendre en cas d’heures supplémentaires ?

Les heures supplémentaires effectuées au-delà de 35 heures ouvrent droit à une majoration légale de salaire de 25% pour les 8 premières heures et 50 % pour les heures suivantes.

La convention collective prévoit que le salarié a le choix de remplacer le paiement des heures supplémentaires par un repos d’une durée équivalente.